Archives du blog

Les villages fantômes

Je pense que mon émission préférée à la première chaîne de Radio-Canada (non je ne me suis pas encore habituée aux nouvelles appellations de ICI Radio-Canada, mais ça viendra!) c’est La tête ailleurs animée par Jacques Bertrand samedi et dimanche de 5 à 7. On y parle de tout et n’importe quoi, un sujet que j’adore. Par exemple, il y a quelques semaines, l’auteure Ariane Gélinas était venue y parler des villes fantômes du Québec. Elle est l’auteure de romans fantastiques axés sur les villages fantômes et fait de plus son doctorat sur le sujet. Elle connait comme personne cette réalité. La plus connue des villes fantôme est sans aucun doute Val-Jalbert au Saguenay-Lac-Saint-Jean, mais on apprend avec cette entrevue qu’il en existe près d’une trentaine dans la province. La plupart de ces villes ont une histoire minière, mais certaines sont devenues fantômes à la suite d’une catastrophe (Saint-Jean-Vianney, par exemple qui a subit un glissement de terrain). Cette entrevue est très intéressante et on ne peut qu’être emportés par l’enthousiasme d’Ariane Gélinas pour son sujet.

Les villes fantômes font partie de notre patrimoine et leur valeur historique est importante. Alors que c’est une réalité très connue et assumée au États-Unis, elle est un peu plus occultée ici. C’est le but d’Ariane Gélinas de mettre en lumière ces villes et villages qui ont été témoins de moments de notre histoire et qui ont, eux même, une histoire fascinante à nous raconter, bien qu’elle soit souvent tragique. En tout cas, si vous cherchez une façon de visiter le Québec autrement, en voilà une excellente!

Bien qu’il existe des villes fantôme de la Montérégie jusqu’à la Baie-James en passant par les alentours de Fermont, une grande partie se trouve en Gaspésie. C’est dû surtout à l’importante décroissance de la population et à l’exode des habitant au cours des années 70. Malgré la résistance et les efforts de plusieurs, nombreux villages ont été fermés durant cette période.

Pour écouter l’entrevue avec Ariane Gélinas, cliquez ici.

La page de la Tête ailleurs

Voici quelques villes fantômes québécoises selon mes recherches sur différents sites web:

Abitibi-Témiscamingue: Snake Creek , Beauchêne, Pascalis.

Côte-Nord: Gagnon, Aylmer Sound, Labrieville.

Baie-James: Nitchequon, Fort George, Joutel.

Mauricie: Oskélanéo, Casey, McTavish, Van Bruysse.

Lanaudière: Saint-Ignace-du-Lac.

Saguenay-Lac-Saint-Jean: Val-Jalbert, Saint-Jean-Vianney, Saint-Cyriac.

Montérégie: Rivière-La Guerre.

Anticosti: L’Anse-aux-Fraises, Baie-Saint-Claire.

Gaspésie: Saint-Nil, Saint-Thomas-de-Cherbourg, Saint-Paulin-Dalibaire, Saint-Jean-de-Bréfeuf, Saint-Louis-de-Gonzague, Saint-Octave-de-l’Avenir, Sacré-Coeur-de-Deslandes, Pellegrin, Saint-Edmond-de-Pabos, Saint-Gabriel-de-Rameau, Saint-Paulin Dalibaire, Rang IV-Les Méchins, Saint-Charles-Garnier-de-Pabos-Nord.

Pour en savoir un peu plus:

Le blog d’Ariane Gélinas et sa carte des villes fantômes

Articles sur les villages disparus du Québec: partie 1  partie 2

Et pour s’amuser, voici des photos de villes-fantômes partout dans le monde sur Topito ;): http://www.topito.com/top-10-des-villes-fantomes-quon-a-envie-de-traverser

Et finissons avec un gros cliché de musique Western.

« You used to call it home/But now it’s a ghost town ».

Publicités