Archives de Catégorie: histoire

Jeux olympiques d’été-7

Anvers 1920

Source: wikipedia

Source: wikipedia

La guerre est terminée et le monde entier a soif de joies et de renouveau. C’est dans cette ambiance que les Jeux se tiennent en 1920, dans un pays très touché par cette guerre: la Belgique. Les Jeux ont d’ailleurs été offerts à la Belgique pour rendre hommage à ce pays durement touché et à ses victimes. Dans le même ordre d’idée, à cause de leur rôle durant la guerre, certaines nations furent exclues de la compétition par le CIO (contre l’avis de Pierre de Coubertin parait-il). L’Allemagne, la Hongrie et l’empire ottoman, par exemple, n’ont pas pu participer aux Jeux. La Russie soviétique refuse aussi de participer.

Anvers ammassa tout ce qui lui restait pour l’organisation de ces Jeux. La plupart des installations ont pu être construites, mais pas la piscine, ce qui signifie le retour à la nage en eaux libres. D’ailleurs, la situation économique est si désastreuse dans le pays que les Belges ne pouvaient pour la plupart pas se payer le billet d’entrée pour les épreuves. À un certain point, le stade fut ouvert gratuitement pour les écoliers. Malgré les problèmes, ces Jeux laissent de beaux souvenirs avec des performances inoubliables. Peu à peu, les Jeux tels qu’on les connaît aujourd’hui se construisent. Les Jeux d’Anvers se déroulèrent du 20 août au 12 septembre 1920.

Lire la suite

Publicités

Jeux olympiques d’été-6

Stockholm 1912

1912_Summer_Olympics_poster

Source: wikipedia

La barre se relève encore plus en 1912 pour ce qui est de l’organisation et de l’efficacité. Se déroulant du 5 mai au 27 juillet, les Jeux olympiques de Stockholm ont été un beau succès. Pierre de Coubertin décrit d’ailleurs dans ses mémoires à quel point le bilan de ces Jeux était positif. Plusieurs innovations technologiques ont fait leur entrée cette année-là. On a vu pour la première fois le chronométrage semi-électrique, le « photo-finish » et un système de d’haut-parleurs. Aussi, pour la première fois, tous les continents habités sont représentés puisque le Japon connaît sa première participation. Cependant, la tension internationale demeure très présente, même si elle semble cette fois-ci absente des manifestations sportives Lire la suite

Jeux olympiques d’été-5

Londres 1908

200px-Olympic_games_1908_London

Source: Wikipedia

On peut réellement dire que les Jeux olympiques ont pris leur véritable envol en 1908 à Londres. Pourtant le contexte était loin d’être idéal. En effet, c’était Rome qui devait avoir les Jeux cette année-là, mais la ville a pris tant de retard qu’ils leur ont été retirés. Les Jeux de Londres ont donc dû être organisés en très peu de temps. Pour la première fois, un stade est construit que pour l’occasion et les épreuves de natations se déroulent en piscine. Pour la première fois aussi, les athlètes défilent derrière le drapeau de leur pays. Encore une fois, les Jeux sont très longs (avril à octobre), mais ils sont très bien organisés et ont un certain succès. D’ailleurs la durée des Jeux tient en partie du fait que des Jeux d’hiver sont inclus. De plus le nombre de participants a fait un bond considérable. En 1908, le contexte mondial était plutôt tendu ce qui fait que l’ambiance entre les pays n’est pas à son meilleur. Par exemple, la Finlande refuse de défiler sous le drapeau Russe à la cérémonie d’ouverture. À l’époque, le pays faisait partie de l’empire Russe et les relations n’allaient pas très bien. Les juges et les arbitres, tous britanniques, ont aussi été accusés par certains de favoritisme à l’égard de leurs compatriotes. Ça aurait été observé notamment à la course de 400 m, en cyclisme et au tir à la corde.

Lire la suite

Jeux olympiques d’été-4

Saint-Louis 1904

source: wikipedia

source: wikipedia

Comme si les gens du CIO n’avait pas appris leur leçon à Paris quatre ans plus tôt, les Jeux de 1904 se déroulent aussi en même temps qu’une exposition universelle. Par contre, cette fois-ci, les Jeux olympiques sont clairement annoncés. On sent tout de même qu’ils ne s’assumment pas complètement. Le plus gros problème des Jeux de Saint-Louis est son emplacement. Une grande partie des athlètes ne peuvent tout simplement pas se déplacer dans cette petite ville américaine ce qui donne pour résultat une grande baisse dans la participation. Il n’y a que 651 athlètes venant de 12 pays qui ont participé. En fait, la plupart des athlètes étaient Américains. Du côté de l’assistance, ce n’est pas plus reluisant; le grand stade est souvent presque vide. Une fois de plus, ces Jeux sont très longs, s’étendant sur plus de quatre mois (juillet à novembre). Ces Jeux ont tout de même des équipements et des installations un peu plus convenables. Finalement, la plus grande nouveauté de ces Jeux est que les couleurs actuelles des médailles sont établies: or, argent et bronze.

Lire la suite

Jeux olympiques d’été-3

 Paris 1900

Le mot « chaos » définirait très bien les Jeux de Paris. On pourrait même oser dire que c’était du grand n’importe quoi.

Affiche de la compétition d'escrime. Aucun affiche officielle n'a été présentée pour ces jeux. (Source: Wikipedia).

Affiche de la compétition d’escrime. Aucun affiche officielle n’a été présentée pour ces Jeux. (Source: Wikipedia).

Les Jeux prirent part du 14 mai au 28 octobre, cinq mois de compétitions disséminées un peu partout dans la capitale française. Pierre de Coubertin voulait profiter de l’exposition de universelle de Paris, un événement international déjà majeur. Il y avait un petit problème: Alfred Picart, le commissaire principal de l’exposition universelle, méprisait le sport. L’entente entre les deux hommes fut difficile. Le résultat est que les Jeux olympiques se sont transformés en une collection d’épreuves sportives de tout genre sans installations adéquates annoncées avec bien peu de publicité. Quand on regarde les archives, on ne voit presque jamais le mot « olympique ». Il s’agit plutôt de « concours » ou de « compétitions ». Il paraîtrait que certains athlètes ne savaient même pas qu’ils participaient aux Jeux. C’était difficile de prévoir un bel avenir à l’olympisme quand on regarde cette seconde édition un peu anarchique. Pourtant, malgré le peu d’intérêt du public, ces jeux ont tout de même réussi à attirer beaucoup d’athlètes et lorsqu’on les regarde avec le recul, ils avaient tout ce qu’il fallait pour être de vrais Jeux olympiques. Après tout, il ne s’agit que de la deuxième édition et des ajustements sont essentiels.

Lire la suite