dBDdls: Aâma t.1: L’odeur de la poussière chaude

Bienvenue dans un nouveau segment du blog: La Découverte Bédé de la Semaine. À chaque jeudi, je présenterai un album que j’ai découvert en librairie (parfois) ou à la bibliothèque (surtout). Il peut s’agir de nouveauté ou bien d’un album plus ancien que je n’avais jamais lu. Je vous souhaite de belles découvertes à vous aussi, et n’hésitez pas à donner votre avis si vous avez lu les albums. Vous pourrez accéder à une liste de tous les titres dont j’ai parlé sur cette page.

Fiche technique

titre nombre de pages Auteur(s) Éditeur Sortie
Aâma T.1 L’odeur de la poussière chaude 84 pages Frederik Peeters Gallimard 2011
aâma

© Frederik Peeters / Gallimard

Ce jour-là, j’étais allée à ma libraire de bandes dessinées favorite et j’ai demandé aux très compétents libraires s’ils avaient une bonne science-fiction à me proposer. Presque d’une seule voix, les deux m’ont suggéré L’odeur de la poussière chaude, le premier tome de la série Aâma. Sans poser plus de questions, je fais confiance à leur jugement et j’achète le dit album.

Ma seule expérience de Frederik Peeters était RG, une série réaliste de deux tomes se déroulant dans un milieu policier particulier. J’avais beaucoup aimé, mais c’était loin de la science-fiction, alors je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec Aâma. Je n’ai pas été déçue.

L’histoire

Verloc se réveille amnésique sur Ona(ji), une planète lointaine. Churchill, un robot gorille fumeur de cigares qui l’accompagne, lui donne son journal intime racontant les événements précédents son amnésie. On découvre donc toute l’histoire en même temps que lui. Elle commence alors que, presque par hasard au détour d’une rue, Verloc tombe sur son frère Conrad et celui-ci lui propose de venir avec lui dans une mission pour retrouver une colonie scientifique qui n’a pas donné signe de vie depuis un moment. Il s’agit en fait surtout de retrouver l’aâma, une substance mystérieuse sur laquelle ces scientifiques travaillaient. Même si les deux frères sont très différents, Verloc accepte d’accompagner Conrad et Churchill dans un voyage assez spécial. Entrez dans un univers de ville aux allures dystopiennes, d’implants artificiels, de voyages spatiaux, de scientifiques devenus fous et de planète désertique. Malgré tous ces éléments familiers, ça réussit à surprendre.

Mon avis

Il ne faut pas se fier aux apparencex, cet album est beaucoup plus que la simple histoire de science fiction classique qu’elle semble être. Ceux qui aiment le genre vont se retrouver en terrain connu avec en bonus des personnages et une histoire très riche. Ceux quien sont un peu moins fans y trouveront un récit enlevant, bien ficelé avec un scénario très bien construit avec un tout simplement un contexte de science fiction. C’est une histoire efficace, riche, agréable à lire qui va plus loin qu’elle semble aller au départ, tout à fait à l’image du talent de Frederik Peeters qui maîtrise autant les bestioles étranges que les drames humains. Les voyages spatiaux côtoient, en effet, des problèmes très terre à terre comme la difficile entente de deux frères aux mentalités très différentes, la perte de l’héritage paternel et la détresse silencieuse de Verloc qui n’a plus la garde de sa fille. Tous ces éléments se tiennent et se réunissent admirablement pour un résultat loin des clichés du genre, même si on sent les inspirations autant littéraires que cinématographiques.

Jamais déprimante malgré les sujets parfois durs, c’est aussi une BD qui laisse une belle part au dessin en misant souvent sur le jeu des regards plutôt que les dialogues ou la narration. Les nombreux retours en arrière sont aussi très bien maîtrisés et on est jamais perdus dans les nombreux embranchements de l’histoire.  J’aime bien le dessin, le style de Peeters étant juste assez réaliste et les illustrations de la ville sont particulièrement magnifiques. Un autre point positif à ne pas négliger: la série ne fait que quatre tomes. Je recommande d’ailleurs la série complète, mais le premier tome en est un très bon point de départ.

 

Et vous, avez-vous lu cet album? Quel est votre avis?

Publicités

Publié le 6 octobre 2016, dans Bande dessinée, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :