Jeux olympiques d’été-7

Anvers 1920

Source: wikipedia

Source: wikipedia

La guerre est terminée et le monde entier a soif de joies et de renouveau. C’est dans cette ambiance que les Jeux se tiennent en 1920, dans un pays très touché par cette guerre: la Belgique. Les Jeux ont d’ailleurs été offerts à la Belgique pour rendre hommage à ce pays durement touché et à ses victimes. Dans le même ordre d’idée, à cause de leur rôle durant la guerre, certaines nations furent exclues de la compétition par le CIO (contre l’avis de Pierre de Coubertin parait-il). L’Allemagne, la Hongrie et l’empire ottoman, par exemple, n’ont pas pu participer aux Jeux. La Russie soviétique refuse aussi de participer.

Anvers ammassa tout ce qui lui restait pour l’organisation de ces Jeux. La plupart des installations ont pu être construites, mais pas la piscine, ce qui signifie le retour à la nage en eaux libres. D’ailleurs, la situation économique est si désastreuse dans le pays que les Belges ne pouvaient pour la plupart pas se payer le billet d’entrée pour les épreuves. À un certain point, le stade fut ouvert gratuitement pour les écoliers. Malgré les problèmes, ces Jeux laissent de beaux souvenirs avec des performances inoubliables. Peu à peu, les Jeux tels qu’on les connaît aujourd’hui se construisent. Les Jeux d’Anvers se déroulèrent du 20 août au 12 septembre 1920.

Épreuves et athlètes

Les changements géo-politiques survenus au terme de la première Guerre mondiale paraissent un peu au niveau des nations participantes, car certaines d’entre eux ont changé de nom ou n’existent plus. Par exemple, la Yougoslavie remplace la Serbie et la Tchécoslovaquie remplace la Bohème. De plus, pour la première fois, l’Australie et la Nouvelle-Zélande participent séparément. Les pays qui participent réellement pour la première fois sont le Brésil, Monaco et l’Estonie. En tout, 29 délégations et 2622 athlètes prennent part aux Jeux.

Paavo Nurmi, l'un des Finlandais volants. Source: olympic.org

Paavo Nurmi, l’un des Finlandais volants. Source: olympic.org

S’il n’y a pas vraiment de nouveauté notable au niveau des épreuves, on retiendra des performances exceptionnelles. Les Américains sont particulièrement impressionnants en natation en remportant huit médailles sur six épreuves. On a surtout retenu les performances de Ethelda Bleibtrey, Norman Ross et de l’Hawahien Duke Kahanamoku. Au tennis, la Française Suzanne Lenglen a été brillante avec 3 médailles dont une première place au simple des dames acquise après un parcours impressionnant. Paavo Nurmi continue la lignée des Finlandais coureurs de fond en remportant le 10 000 m, le 5 000, le cross individuel et le cross par équipe.  Hannes Kolehmainen, son compatriote champion à Stockholm, remporte quant à lui le marathon. Le tireur suédois Oscar Swahn devient, à 72 ans, le médaillé le plus âgé de l’histoire. Il gagne une médaille d’argent au tir au cerf courant coup double par équipes. Le champion des Jeux reste l’Italien Nedo Nadi qui remporta cinq médailles d’or sur six épreuves à l’escrime. C’est un exploit jamais égalé depuis en escrime. Les États-Unis arrivent au sommet du classement avec 95 médailles.

 

Un événement

En 1920, pas de catastrophe au marathon! En fait, il n’y a pas eu d’événement très marquant à Anvers, mais beaucoup de grandes nouveautés importantes que nous allons regarder plus en détails.

Tout d’abord, on a prononcé pour la première fois un serment olympique. Aujourd’hui, le serment est prononcé par un athlète, un arbitre et un entraîneur. Au départ, ce n’était que l’athlète. Le serment a été écrit par Pierre de Coubertin et allait comme suit: « Nous jurons que nous nous présentons aux Jeux Olympiques en concurrents loyaux, respectueux des règlements qui les régissent et désireux d’y participer dans un esprit chevaleresque, pour l’honneur de nos pays et pour la gloire du sport ». Il faut noter aussi que le serment a connu quelques changements mineurs au fil des ans pour s’adapter à l’époque et il est un peu différent aujourd’hui, bien qu’il possède le même esprit. Un des changements est qu’on mentionne maintenant explicitement le dopage. L’idée du serment fait référence aux Jeux de l’antiquité où les athlètes prêtaient serment devant Zeus. Le serment en 1920 fut prononcé par l’escrimeur belge Victor Boin. Il est toujours prononcé par des citoyens du pays hôte.

La seconde nouveauté est le lâcher des colombes lors de la cérémonie d’ouverture, après l’arrivée de la flamme olympique.  Ces colombes symbolisaient la paix nouvellement retrouvée et par la suite, la paix entre les nations pendant la durée des Jeux. Cette pratique cessera en 1988 pour devenir symbolique, mais on y reviendra au moment voulu.

Source: olympic.org

Source: olympic.org

Finalement, la nouveauté la plus importante de ces Jeux de 1920 est l’apparition du drapeau olympique à cinq anneaux. Ce drapeau symbolise l’union des nations par le sport. Les cinq anneaux représente les cinq continents. Les six couleurs du drapeau se retrouvent dans tous les drapeaux du monde pour que toutes les nations puissent s’y reconnaître. Contrairement à ce que certains peuvent croire, les couleurs des anneaux ne font pas référence à des continents en particulier, ils ne font que symboliser l’union de ces continents. Créé par Pierre de Coubertin, le drapeau fut présenté officiellement au CIO en 1914. Le premier exemplaire présentait aussi la devise olympique Citius, Altius, Fortius (plus vite, plus haut, plus fort). Le drapeau olympique fait maintenant partie intégrante de la symbolique des Jeux, avec la vasque olympique (qui n’existe pas encore en 1920).

Le Canada

La délégation canadienne compte 47 athlètes en 1920. Pour la première fois, le Canada s’illustre à la boxe en remportant cinq médailles. Pas moins de huit athlètes canadiens participaient à ce sport. Albert Schneider a particulièrement brillé en disputant quatre combats en trois jours. Comme cette édition des Jeux comprenaient aussi des sports d’hiver, ne soyez pas surpris de voir le hockey dans le tableau des médailles. J’ai décidé de l’inclure car, même s’il ne s’agit pas d’un sport classique des Jeux olympiques d’été, il faisait officiellement partie de cette compétition et il s’agit d’une médaille olympique au même titre que les autres. Des athlètes canadiens participaient aussi en plongeon, en cyclisme et au tir.

 

Médaillés olympiques canadiens Anvers 1920

Titre Athlète(s) Sport Épreuve
Or Falcons de Winnipeg Hockey sur glace Compétition – hommes
Or Earl Thomson Athlétisme 100 m haies – hommes
Or Albert Schneider Boxe Poids mi-moyen – hommes
Argent Clifford Graham Boxe Poids coq – hommes
Argent Georges Prud’Homme Boxe Poids moyen – hommes
Argent George Vernot Natation 1 500 m style libre – hommes
Bronze Clarence Newton Boxe Poids léger – hommes
Bronze Moe Herscovitch Boxe Poids moyen – hommes
Bronze George Vernot Natation 400 m style libre – hommes

 

Cliquez pour plus d’infos et de photos de gens qui font du sport bien habillés!

Publicités

Publié le 7 juin 2016, dans histoire, Jeux Olympiques, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :