Archives Mensuelles: février 2016

Les jeux olympiques d’été-1

2016 est une année olympique! Rio de Janeiro accueillera les jeux d’été au début du mois d’août. Comme je l’avais fait en 2014 pour les jeux olympiques d’hiver, je vous propose un petit voyage dans l’histoire des jeux olympiques d’été. Ce sera, vous le devinerez une série plus longue, mais aussi bien intéressante. C’est plus d’un siècle de sport amateur qui se trouve derrière nous, alors le voyage sera fascinant. Commençons toutefois par le tout début, c’est à dire avant que les jeux d’Athène en 1896 furent déclarés ouverts.

Avant 1896

Tout le monde sait que les jeux olympiques existaient dans l’antiquité Grecque. En fait, ils seraient apparus en 776 avant J-C pour disparaître en 393 après J-C. Une longévité qu’on est loin d’avoir atteint avec les jeux modernes! Je passerai rapidement sur les jeux antiques, puisqu’on a tous plus ou moins une idée de leur fonctionnement, de leur lien avec la mythologie et des épreuves qu’on y retrouvait. Par contre, ce que peu de gens savent, c’est qu’entre 393 et 1896, il y a eu quelques essais de jeux olympiques. Plusieurs régions dans le monde ont eu leurs événements sportifs en lien avec les jeux olympiques antiques que ce soit en Europe ou dans les Amériques. Nous allons en retenir trois qui ont eu un peu plus d’importance.

France
C’est en 1723 que les savants ont commencé à s’intéresser au site archéologique d’Olympie. C’est à artir de ce moment que les Européens ont voulu redonner vie aux jeux. En 1796 ont lieu les premières Olympiades de la république, à Paris. Les épreuves sont la course à pied, la course de chevaux et la course de chars antiques. L’événement est un succès et est répété l’année suivante. En 1798, on remet ça avec plus d’épreuves et un défilé des athlètes. Une petite anecdotes savante: c’est durant les olympiades de 1798 qu’on utilisa pour la toute première fois le système métrique dans le milieu sportif. Malgré le succès des olympiades de la république, elles ne connaitront pas de quatrième édition. Il faut dire que la France ne vit pas une période très tranquille en cette fin de XVIIIe siècle.

Statue représentant Evangelis Zappas

Statue représentant Evangelis Zappas.

Grèce
La Grèce elle-même a voulu faire revivre les jeux, quoi de plus naturel. Surnommés les Olympiques de Zappas, ils ont eu lieu en 1859, 1870, 1875 et 1888-1889 à Athènes. Le Zappas en question est Evangelis Zappas, un riche Grec qui fut le principal commenditaire de ces jeux. Les sports présents étaient très similaires à ceux de l’antiquité: saut, course, lutte, lancer du javelot, lancer du disque, etc. Au fil des années, quelques autres épreuves ont aussi fait leur apparitions comme la gymnastique et des variantes des disciplines existantes. Seulement les Grecs de la Grèce, de la Crète ou de l’empire Ottoman participaient à ces jeux. Des bâtiments de ces Olympiques de Zappas ont été réutilisés pour les différents jeux d’Athènes qui ont suivi.

 

 

Royaume-Uni


Le Royaume-Uni a une longue histoire avec les olympiques. Selon mes petites recherches, qui restent peut-être à confirmer, les premiers exemples de jeux en Grande-Bretagne remontent au XVIIe siècle, alors que des fêtes « olimpick » sont organisées un peu en réaction aux Puritains. Les disciplines étaient par contre très loin de celles de la Grèce antique (il y avait entre autre des combats contre des ours). Ces jeux étaient plus une grande fête qu’une manifestation sportive. Il y a quelque chose de bien plus important qui se déroula en Angleterre. Les Wenlock Olympian Games ont failli être les jeux olympiques modernes. Leur première édition remonte à 1850. On doit ces jeux au docteur William Penny Brookes, un médecin qui avait l’activité physique à coeur. Les disciplines offraient un mélange de sports athlétiques et traditionnels; on y a vu par exemple du football, du cyclisme et du cricket. Ces jeux prirent une certaine ampleur et ont même permis des jeux nationaux à Londres en 1866.

Couronnement d'un champion olympique en présence de  William Penny Brookes (avec le parapluie et le chapeau haut-de-forme). Source: Daily Mail.

Couronnement d’un champion en présence de William Penny Brookes (troisième à partir de la droite). Source: Daily Mail.

C’est ici que la boucle se boucle. Brookes a entendu parlé des jeux de Zappas de 1859. Il salue et encourage l’intiative et fait même parvenir une coupe pour donner au gagnant d’une course à pied. Il propose même l’idée au gouvernement grec de jeux internationaux, mais cette idée serait trop couteuse pour la Grèce. Il garde quand même cette idée en tête et ne cesse de défendre l’olympisme. Bien plus tard, en 1890, arrive le baron Pierre de Coubertin qui s’intéresse particulièrement aux bienfaits du sport. Il se fait inviter cette année-là par Brookes pour assister aux jeux de Wenlock. Cette visite l’a grandement inspiré pour créer le  Comité International Olympique, et les jeux eux-mêmes. Le baron concrétisera donc le rêve de jeux internationaux du docteur Brookes. De Coubertin dira lui-même plus tard que William Penny Brookes a été le réel pionnier des jeux olympiques modernes. Les jeux de Wenlock, qui existent toujours et qui ont lieu à chaque année, sont d’ailleurs reconnus par le CIO et l’une des mascottes des jeux de Londres en 2012 se nommait Wenlock, en l’honneur de ces jeux.

Encore une fois, il s’agit de faits très résumés et je vous encourage à faire vos propres recherches si cela vous intéresse, car c’est une histoire vraiment fascinante. Maintenant, nous sommes prêts à nous attaquer les jeux comme on les connait aujourd’hui, avec ses beaux moments, ses victoires et ses (nombreuses) controverses.

 

Publicités