Archives Mensuelles: septembre 2014

Les catastrophes naturelles plus fortes que les conflits

Avant d’avoir une note un peu plus élaborée (j’ai deux sujets en préparation), voici un petit coup d’oeil à une nouvelle bien intéressante, quoique inquiétante. Un récent rapport du Norwegian Refugee Concil (NRCétablit qu’il y a trois fois plus de personnes déplacées par les événements climatiques que par des conflits. En effet, 22 millions de personnes ont été déplacées à cause du climat en 2013 contre 8.2 millions déplacés par les conflits armés. En Asie seulement, 19 millions de personnes avaient été déplacées l’année dernière à causes des typhons, inondation et autres catastrophes naturelles.

Par contre, lorsqu’on regarde les tableaux, il ne s’agit pas de la pire année en terme de déplacements climatiques. L’année 2010 fut bien pire avec plus de 38 millions de déplacés. En revanche, lorsqu’on regarde sur le long terme, la tendance augmente dangereusement depuis quelques décennies. Le secrétaire général du NRC, Jan Egeland ne croit pas que ce nombre diminuera en raison de l’accroissement de la population dans les zones à risques en plus des changements climatiques: “This increasing trend will continue as more and more people live and work in hazard-prone areas. It is expected to be aggravated in the future by the impacts of climate change”

Les inondations en Alberta en 2013 avaient forcé le déplacement de plus de 100 000 personnes. (Source TVA nouvelles)

Les inondations en Alberta en 2013 avaient forcé le déplacement de plus de 100 000 personnes. (Source: TVA nouvelles)

Une des données qui ressort cette année est que de très grands déplacements ont été observés dans des pays développés comme le Japon, le Canada ou les États-Unis, une tendance qui tend à augmenter. Pourtant, des actions peuvent êtes entreprises selon le directeur de l’étude, Alfredo Zamudio: “Most disasters are as much man-made as they are natural. Better urban planning, flood defences and building standards could mitigate much of their impact”.

Souvenons-nous que le rapport 2013 du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) allait dans le même sens, prévoyant des événements climatiques de plus en plus intenses dans l’avenir. (source)

Pour plus de données et de détails sur le rapport du NRC, voici le résumé de l’AFP paru dans les média et le site web de l’organisation.

Comment, malgré tous ces rapports avec des données aussi probantes, certains peuvent encore nier qu’il y a quelque chose d’anormal qui se passe avec notre climat?

 

 

Publicités

Petit regard sur les auteurs de fanfictions

Une petite note rapide pour vous amener vers le web-documentaire réalisé par Emmanuelle Debats, Citizen Fan que j’ai découvert grâce au blog  Nous sommes fans (que je vous conseille fortement). Ce documentaire s’intéresse aux auteurs de fanfictions avec des points de vue divers. Pour ceux qui l’ignorent, la fanfiction est une oeuvre directement inspirée d’un univers (roman, émission de télé, film, jeu vidéo, etc.) écrite par un fan de cet univers.

Le documentaire est présenté en petits segments; il est parfait pour en apprendre un peu plus sur ce phénomène. Depuis la publication de 50 nuances de Grey (qui était au départ une fanfiction de Twilight), on a en effet commencé à en parler un peu plus dans les médias traditionnels, mais cette fois-ci, on s’y intéresse avec un peu plus de profondeur. J’ai personnellement beaucoup apprécié le travail de Emmanuelle Debats. C’est bien fait, clair, on voit des points de vues sociologiques et économiques qu’on n’aborde pas habituellement et les entrevues avec les fans sont vraiment intéressantes. En plus d’en apprendre sur leurs motivations, on y découvre toutes sortes d’univers!

Le web-documentaire est ici:

http://citizen-fan.nouvelles-ecritures.francetv.fr/

Voyage dans le monde du cosplay 5: comment ça se passe au Québec?

Malgré une assez petite population, la communauté cosplay au Québec est quand même assez importante. Il est difficile d’avoir des chiffres précis sur ce phénomène social, mais la popularité grandissante des conventions où de plus en plus de gens viennent déguisés témoigne que la costumade prend de plus en plus de terrain. En effet, l’Otakuthon totalise plus de 10 000 visiteurs et le ComicCon de Montréal a accueilli 42 000 personnes à sa dernière édition. La province compte son lot de cosplayeurs professionnels qui parcourent les congrès dans le pays et même à l’extérieur. Ils sont présents un peu partout, sont juges lors des concours, font partie de groupes de cosplay, etc. Certains ont leur propre site Internet et d’autres travaillent un peu plus dans l’ombre. Par contre, comme il s’agit encore relativement d’une sous-culture, ça reste difficile de référencer les différents custumadiers. De plus, une observation détaillée du phénomène dans la province et même au pays, n’a pas encore été réalisée, à ma connaissance.

Par contre, l’émission Voir diffusée à Télé-Québec s’est un peu intéressée à ce phénomène la saison dernière. Le reportage ne dure que quelques minutes et ça donne un bref tour d’horizon.

http://zonevideo.telequebec.tv/media/5063/la-sous-culture-du-cosplay/voir

Le meilleur moyen de connaître un peu mieux la communauté cosplay québécoise est de parcourir la page facebook.

https://www.facebook.com/CosplayQuebec

 

Voici quelques costumadiers de chez nous qu’on pourrait qualifier de professionnels.

Raphaël Desruisseaux                                                                                                          

 

Mélissa Langlois dite Jusdepomme

 

Élisa Paquet-Lessard dite Armurita                                                                     

 

Marie-Claude Bourbonnais

 

Zuki Nyu

 

La 501e garnison (pour faire simple, ce sont des cosplays de Star Wars, mais seulement des personnages de l’Empire) compte aussi plus d’une dizaine de membres Québécois. Par exemple (de gauche à droite) J-P Rivard alias TK 4944, Stephen Beaupré alias TC 7169 et Isabelle Robert alias TR 14242. (Cliquez sur les images pour en savoir plus sur chacun d’entre eux.)

tk4944_fulltc7169_full Source

 

Suivi de mon costume

Je suis malheureusement assez en retard pour mes articles… L’Otakuthon a eu lieu et c’était très agréable. J’en reparlerai plus en détails la prochaine fois. Mais pour l’instant, voici mon costume au moment de l’avoir complété. Mon personnage était Ami Mizuno, soit Sailor Mercury de l’émission et manga Sailor Moon. M’y connaissant très peu en dessins animés japonais, c’est à peu près la seule série que je connaissais vraiment au moment de décider de mon costume. Peu habituée à la couture, j’ai tout de même réussi à fabriquer la jupe, le col et à arranger les manches et quelques détails d’une blouse achetée dans une friperie. Il semblerait, selon ce que les gens me disent, que le premier costume est toujours un peu difficile. J’ai en effet connu de nombreuses frustrations au cours de sa réalisation. Mais fabriquer soi-même son déguisement a quelque chose de gratifiant et je pense bien répéter l’expérience.

100_4964