Les jeux olympiques d’hiver 12

Calgary 1988

Les olympiques d’hiver prennent de l’envergure à Calgary et durent maintenant 16 jours et trois fins de 1988_Calgarysemaine. 1423 athlètes de 57 pays y participent et le nombre d’épreuves s’élève à 46. De nouvelles épreuves en ski alpin, par exemple, apparaissent. Pour la première fois, le patinage de vitesse est disputé dans un aréna couvert. Trois sports qui feront partie intégrante des jeux, surtout pour nos athlètes canadiens, sont en démonstration cette année-là : le curling, le patinage de vitesse courte piste et le ski acrobatique. Le ski pour handicapés est aussi en démonstration. Les conditions météorologiques sont particulièrement éprouvantes, un peu comme à St-Mortiz en 1928. Cette fois-ci, c’est le chinook, ce vent chaud provenant des rocheuses, qui fait des siennes. La température varie de -28°C à 22°C au cours des jeux et une trentaine d’épreuves doivent être reportées. Pour la dernière fois, l’URSS domine encore le classement des médailles avec 29 titres. Ce seront les derniers jeux de l’Union soviétique ainsi que de l’Allemagne de l’est et de l’ouest. La chute du mur de Berlin l’année suivante va changer beaucoup de choses dans la géopolitique de ce coin du monde.

Un événement

Comment parler des jeux de 1988 sans parler de la fameuse équipe jamaïcaine de bobsleigh! Pour ceux qui ont vu le film « Les apprentis champions » (Cool Runnings en version originale) qui relate cet événement, l’histoire s’est déroulée un peu différemment dans la réalité.

 

Les bobeurs jamaïcains font leur entrées lors de la cérémonie d'ouverture. Source: mentalfloss.com

Les bobeurs jamaïcains font leur entrées lors de la cérémonie d’ouverture. Source: mentalfloss.com

En fait, ce sont deux hommes d’affaires, George B. Fitch et William Maloney qui, en voyant des courses de pushcart derby dans les rues de Kingston trouvaient que ça ressemblait beaucoup au bobsleigh et ils ont vu là une opportunité. Ils sont donc allés recruter des athlètes dans l’Armée nationale, et quatre jeunes hommes ont été sélectionnés : Dudley Stokes, Devon Harris et Michael White et Samuel Clayton. Deux d’entre eux étaient effectivement des sprinteurs : Harris et White. D’autres se sont joints à l’équipe comme Caswell Allen et Chris Stokes C’est, comme spécifié dans le film, leurs grandes qualités de sprinteurs qui leur ont permis de participer à la compétition. Car, comme l’équipe a été sélectionnée en 1987, ils n’ont eu que très peu de temps pour s’entraîner et la fédération internationale de bobsleigh et de toboganning les ont accueillis assez froidement au départ. Contrairement à ce qui est dépeint dans le film, il n’y a pas vraiment eu d’animosité entre les équipes, au contraire. Les bobeurs Jamaïcains avaient plutôt beaucoup de sympathisants à Calgary. De plus, la fédération américaine de bobsleigh leurs fournis leurs engins et ils s’entraînent au États-Unis et en Autriche. Il ne se sont pas rendus très loin dans la compétition non plus et ne sont jamais arrivés aux finales. Par contre, aussi clichée que la scène puisse être sur l’écran, le bobsleigh à quatre a bel et bien dérapé dans un virage à la fin de la compétition et les quatre athlètes ont terminé la course à pied sous les applaudissements de la foule. Mais ils n’ont pas porté leur engin, ils l’ont glissé à côté d’eux.

Les Jamaïcains ont participé en 1988 au bob à deux et à quatre, mais n’ont réussi qu’un faible pointage dans les deux cas. Qu’à cela ne tienne! Ils ont tout de même marqué l’imaginaire populaire et le pays a toujours aujourd’hui une équipe de bobsleigh.

Le Canada

Pour les premiers jeux d’hiver à se dérouler sur son sol, le Canada remporte un nombre respectable de cinq médailles. Deux médailles en argent sont gagnées en patinage artistique chez les hommes et chez les femmes et trois médailles en bronze sont aussi remportées. Deux en ski alpin (les deux par Karen Percy) et une troisième en danse sur glace.

Pour ceux que ça intéresse, l’équipe canadienne arrive encore une fois en 4e place au hockey et je n’ai pas besoin de vous spécifier qui a remporté l’or, car se sont encore les mêmes. Hé oui! Encore l’URSS!

Pour d’autres photos de premiers jeux d’hiver sur le sol canadien: http://www.olympic.org/photos-fr/calgary-1988

Publicités

Publié le 20 février 2014, dans Actualité, histoire, Jeux Olympiques, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :