Blowin’ in the wind

Les sports aérotractés ont la cote aux Îles. Qu’est-ce que ça mange en hiver, un sport aérotracté? C’est un sport où l’on se déplace grâce au vent, omniprésent et particulièrement puissant dans cette région. Ça inclu donc la voile, mais surtout le kite-surf. Le kite-surf (qu’on peut aussi appeler simplement kite) est très populaire sur l’archipel. Tellement populaire qu’il n’y a pas une mais deux écoles de kite (si ce n’est pas plus). Le principe de ce sport est simple : une planche et une voile, qu’on appelle une aile, aux airs de parachute. Le kitesurfeur bien expérimenté peut alors, grâce à la traction du vent, atteindre des vitesses assez appréciables et faire de jolis sauts sur l’eau. Comme il y a de l’eau partout aux Îles, les endroits pour s’adonner à ce passe-temps populaire ne se comptent plus.

Une course de kite-surf, Havre-aux-Basques

J’ai eu l’occasion d’essayer le kite-surf. Ce n’était qu’une initiation de trois heures sur la terre ferme, mais c’était déjà suffisamment intense! C’est ma logeuse qui m’a donné le tuyau : le 24 juin, une école de kite faisait un spécial : une initiation pour 25 $. Sautant sur l’occasion, nous nous sommes toutes les deux rendues sur le platier, une large et plate étendue de sable près de la plage. L’endroit idéal car nous avons le vent du large et beaucoup d’espace sans avoir à se rendre sur l’eau. Bien entendu, nous ne sommes pas allés sur l’eau. La force de traction de ces voiles est si grand que ça peut devenir très dangereux pour un débutant. Nous étions donc sur terre avec une petite aile de trois mètres d’envergure. Au début, c’est l’instructeur qui tient le kite en nous montrant en gros comment nous devons tenir la barre pour contrôler l’aile. Ça semblait tellement facile quand il le faisait! Il tenait la barre à une main et dirigeait le tout les doigts dans le nez. Alors, j’étais un peu sceptique. Est-ce que c’est vraiment puissant ce truc? On dirait qu’il ne faisait que voler dans les airs et que ça bougeait tout seul. Alors, c’est sans grandes attentes que j’ai pris la barre et swouf! J’avais l’impression d’être dans un épisode des Looney Tunes. Cette espèce de parachute miniature m’a tiré sur je ne sais pas combien de mètres avant que j’arrive à le maîtriser. J’ai eu l’air d’une vraie folle… Ne jamais sous-estimer la force du vent! D’ailleurs, j’aurais dû le savoir, car il m’a déjà ralenti en descendant une côte en vélo. C’est authentique.

Les bras bien droits devant nous en serrant bien fort la barre de contrôle, on essayait des manœuvres de base qui faisaient virevolter gracieusement l’aile dans l’air. Quoique bien souvent, elle retombait violemment par terre. Ça faisait un tel bruit quand ça s’écrasait, que j’avais à chaque fois l’impression qu’une bombe éclatait. Mais après plusieurs tentatives, je commençais à maîtriser drôlement bien la bête. Et j’avoue que le sentiment d’avoir le contrôle parfait sur un bout de toile situé à une dizaine de mètres au-dessus de la tête, c’est quelque chose d’assez grisant. En fait, on a un moment l’impression de contrôler le vent. Même si le vent va dans une seule direction, on peut aller à droite, à gauche et avant, en haut… On se sent soudainement très puissant! J’ai compris pourquoi c’était si populaire, en plus du fait que ça doit donner toute une dose d’adrénaline. En tout cas, ma logeuse a adoré et elle était bien déterminée à prendre des cours et à s’acheter un kite d’entraînement. Moi, je nage comme une roche alors je ne suis pas très à l’aise sur l’eau, donc se sera sans doute ma seule expérience. Je ne le regrette pas du tout. J’ai eu des courbatures pendant deux jours et mérité un superbe coup de soleil sur le visage, mais je n’ai que de bons souvenirs de ces trois heures. Dorénavant, j’apprécie encore plus le spectacle des kitesurfeurs, maintenant que je sais un peu plus en quoi ça consiste.

 

Publicités

Publié le 29 septembre 2011, dans Une fille aux Îles, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :