Québec annonce 250 000 $ pour la moule bleue

Le ministère de l’agriculture, des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ) vient d’annoncer une aide de plus de 250 000 $ aux éleveurs de moules bleues. Les moulières sont en effet aux prises avec des problèmes de prédation causés par certaines espèces d’oiseaux marins, notamment les canards plongeurs. Des méthodes d’effarouchement doivent donc être mises en place pour repousser les prédateurs. Selon le ministre Pierre Corbeil, cette aide permettra « d’amortir les effets de la prédation de la moule par les canards. »

C’est suite à une rencontre qui réunissait le ministre Corbeil, la ministre des Ressources naturelles et de la Faune Nathalie Normendeau, le député de Gaspé, Georges Memelonet et les entreprises mytilicoles touchées par le problème, que cette décision a été prise. « Notre priorité à court terme est d’appuyer les efforts des entreprises et de nos partenaires de recherche, afin d’atténuer la prédation des canards dans les élevages de moules. Le secteur maricole peut compter sur le soutien de notre gouvernement », soutient le ministre Corbeil par voie de communiqué.

De la somme totale, 135 000 $ seront accordés pour donner un appui pour mettre au point des méthodes d’effarouchement des canards à l’automne 2011. 250 000 $ seront quand à eux prévus pour aider l’ensemble des entreprises aux prises avec ce problème, sans spécifier précisémement de quel type d’aide il s’agit.

Le phénomène est relativement récent et touche spécifiquement six des 26 entreprises mytilicoles en Gaspésie et aux Îles de la Madeleine. L’une d’entre elles, Grande-Entrée Aquaculture, est particulièrement touchée. Elle avait déjà connu un problème semblable en 2009/2010, mais cette année, la situation semble encore plus grave.

Appelé à commenter l’événement, le député provincial des Îles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie, a salué la décision du MAPAQ. « Je heureux que le ministre Corbeil aie répondu à cet appel à l’aide. Il faut mettre en place des initiatives.L‘ampleur des dommages est importante et assez unique. Les conséquences touchent non seulement l’approvisionnement en moules, mais surtout la viabilité des entreprises » Le député estime qu’environ une million de livres de moules ne pourront pas être produites cette année à cause de la prédation des oiseaux marins. « C’est extrêmement important de mettre en place des initiatives pour contrer le problème », explique-t-il.

Le député spécifie que c’est en premier lieu avec le regroupement des mariculteurs du Québec que les rencontres seront faites dans le but de trouver des solutions.

Le MAPAQ rappelle que la moule bleue constitue la plus grande partie de la production maricole commerciale du Québec et que les 26 entreprises procuraient lors de la dernière année près de 100 emplois saisonniers et annuels.

-30-

Publicités

Publié le 2 septembre 2011, dans Portfolio, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :